Apple aurait-il fourni à Intel du code source appartenant à Qualcomm ? C’est en tout cas ce que reproche ce dernier à la marque à la pomme. Qualcomm espère que ces accusations puissent être versées au dossier du procès entre les deux sociétés devant la cour de San Diego (Californie).

Opposées en justice depuis plus d’un an, les deux entreprises américaines sont plus que jamais à couteaux tirés. Apple a fini par complètement remplacer les modems de Qualcomm par ceux d’Intel dans ses derniers iPhone. Cette mesure de rétorsion a été prise par Tim Cook, car Apple n’appréciait plus du tout la politique commerciale de Qualcomm. En plus de vendre ses composants (SoC, modems, etc.), la marque fait également payer des royalties sur l’ensemble de ses brevets, faisant gonfler d’autant plus la facture.

Du code source transmis à Intel ?

Déçu d’avoir perdu un aussi gros client, Qualcomm ne veut donc pas se laisser faire. La société affirme désormais qu’Apple aurait sciemment communiqué des informations stratégiques lui appartenant. Quand elles travaillaient ensemble, les deux entreprises partageaient effectivement du code source pour réaliser la meilleure intégration possible des modems à l’environnement logiciel d’Apple, explique CNBC.

Pour Qualcomm, Apple n’aurait pas hésité à réutiliser ces informations, pire, à les transmettre à Intel, l’un de ses principaux concurrents. Le fondeur de Santa Clara est désormais le fournisseur de modems 4G pour les iPhone d’Apple et reste un peu plus à la traine que Qualcomm sur les technologies réseaux, cœur de son métier depuis toujours.

Si cette nouvelle accusation est apportée au dossier de l’instruction en cours, cela pourrait être un coup dur pour Apple qui devra s’en défendre. Le procès quant à lui ne devrait pas avoir lieu avant le mois d’avril 2019.

Leave a Reply