Et si la barrière de la langue n’existait plus ? C’est l’objectif de Waverly Labs avec ses écouteurs de traduction instantanée, les Pilot. Vendues 249 euros, ces petites oreillettes sont capables, en théorie, de traduire en direct 15 langues et 42 dialectes.

Les deux interlocuteurs placent chacun un écouteur dans une oreille. Une application mobile permet de choisir les langues dans lesquelles les protagonistes vont s’exprimer. Les oreillettes sont équipées d’un micro. L’audio est ensuite traduit grâce à un algorithme et restitué dans l’oreille du destinataire à la manière des Pixels Buds de Google.

Une campagne de financement participatif historique

Il serait tentant d’accuser cette start-up de profiter de l’engouement autour des écouteurs de traduction de Mountain View. Mais Waverly Lab a dévoilé le projet en juin 2016 sur la plateforme Indiegogo… soit quatre mois avant l’annonce de Google. D’ailleurs, l’entreprise a réussi l’une des campagnes de financement les plus importantes sur une plateforme de crowdfunding :  plus de quatre millions de dollars, 40 fois son objectif initial.

Pour mettre à l’épreuve la promesse du produit, nous l’avons essayé dans deux configurations différentes. Dans un premier temps, nous avons placé deux personnes dans un environnement relativement calme. L’une d’elle parlait en italien et l’autre en français. Ensuite, nous avons reproduit cette configuration dans une cafétéria relativement bruyante en passant de l’italien à l’allemand.

Après un PC à 100 euros peu convaincant dans le premier épisode, ces Pilot tiendront-ils leur promesse ? Réponse dans notre vidéo.

Leave a Reply